Compostable vs biodégradable explication

Les termes “biodégradable” et “compostable” se veulent très rassurants auprès des consommateurs. De nombreux consommateurs sont également prêts à acheter un produit à un prix plus onéreux si son packaging est « biodégradable » ou « compostable ». En quelque sorte, les produits qui se veulent biodégradables ou compostables sont assimilés à des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Biodégradable et compostable, bien qu’étroitement liés, sont pourtant deux termes bien distincts et leur rapport à l’environnement n’est pas le même. Quelle est la différence entre ces deux termes ?

Infographie pour différencier paille “biodégradable” et paille “compostable”

Ces deux termes sont souvent confus ou confondus, voici une infographie pour vous aider à les différencier :

infographie compostable biodegradable

Définition d’un produit biodégradable

Que signifie le terme biodégradable

Toute substance qui se décompose et disparaît « naturellement » est dite biodégradable, c’est-à-dire sans intervention humaine. C’est grâce à des micro-organismes vivants comme les bactéries ou les champignons que le produit se décompose naturellement. Un produit qui est biodégradable est donc, si jeté dans la nature, digéré à 100% par ces micro-organismes vivants et se transforme en eau, CO2, ou en biomasse sans effets néfastes pour l’environnement. 

La rapidité de biodégradation d’un produit va également dépendre des conditions météorologiques : la pluie, la chaleur du soleil, etc. Cependant, qu’un produit se biodégrade rapidement ou très lentement ne change en rien la biodégradabilité du produit. 

Le plastique est-il biodégradable ?

Le plastique est donc techniquement un produit biodégradable. Mais son processus de biodégradation peut mettre quelques centaines ou milliers d’années. De nombreuses études nous permettent cependant de confirmer que le plastique ne se désintègre jamais entièrement et laisse des micros-particules dans l’environnement.

A contrario, d’autres types de pailles telles que celles en blé, pâte ou encore en fibres de pomme se biodégradent en seulement quelques semaines.

A priori, tout produit peut être considéré comme biodégradable. C’est pourquoi, lorsque l’on parle de la biodégradabilité d’un produit, la question du temps doit être essentielle ! Il est ainsi plus juste de dire qu’un produit est biodégradable sur une durée de temps à l’échelle de la vie humaine, soit en moins de 18 mois.

Qu’est-ce qu’un produit compostable ?

Existe-t-il plusieurs composts différents ?

Un produit est compostable lorsque son processus de biodégradation est contrôlé par une intervention humaine.

 Il deux types de compostage :

  • Le compostage fait maison, au fond de son jardin ou dans sa cuisine.
  • Le compostage dans une industrie spécialisée

La plupart du temps cependant, lorsqu’il est indiqué qu’un produit qu’il est compostable, cela ne veut pas pour autant dire qu’il peut être composté chez soi. En effet seulement très peu de matériaux peuvent être compostés naturellement, car cela requiert une mise en fermentation à haute température et à des taux d’humidité très élevés qui ne peuvent se faire qu’industriellement. 

Le compostage permet une biodégradation plus rapide : au bout de quelques mois seulement de répétition de cette mise en fermentation, il en résulte de riches nutriments qui sont principalement utilisés comme engrais 100% organique.

Un produit biodégradable est-il compostable ?

Il est important de noter que tous les produits biodégradables ne peuvent donc pas être compostables. Pour qu’un produit soit certifié compostable selon la norme NF EN 13432, il doit entre autres :

  • Atteindre au moins 90% de biodégradation en CO2 en moins de 6 mois 
  • Pouvoir se désintégrer dans sa quasi-totalité : au plus 10% de résidus de plus de 2 mm.

Cela exclut donc les produits faits en matières synthétiques (plastiques, caoutchouc, porcelaine), mais aussi tous les papiers et cartons imprimés de types journaux et pailles en papier imprimé.

Qu’en est-il du PLA dit « biodégradable » ?

Le PLA (Acide Polylactique) est une paille dont la base contient des matières végétales comme l’amidon de maïs, mais leur procédé de fabrication peut les rendre tout aussi néfastes pour l’environnement. Elles peuvent mettre plusieurs années avant de se biodégrader et sont uniquement compostables en usine.

Malheureusement, en France il n’existe que très peu de poubelles destinées au compostage en usine à ce jour et ce type de paille fini le plus souvent à la poubelle. De par leur forte ressemblance avec le plastique, lorsqu’elles arrivent dans les centres de tri, les machines à tri optique les reconnaissent difficilement : elles sont alors pour la plupart éjectées de la chaîne pour finir incinérées.

Il existe cependant d’autres types de PLA qui sont fabriquées avec des fibres végétales naturelles et qui ont un meilleur impact sur l’environnement : les pailles en fibres de Canne à sucre par exemple qui se recyclent plus facilement.

Que retenir de la différence entre biodégradable et compostable ?

Vous savez désormais que de nombreuses matières qui nous entourent et qui font partie de notre quotidien sont biodégradables. Mais qu’un produit biodégradable n’est écologique que dans la mesure du temps de la vie humaine et cela implique une biodégradation en moins de 18 mois.

Aujourd’hui, vous savez également qu’un produit compostable est un produit biodégradable grâce à une action contrôlée par les êtres humains : industriellement (avec une mise en fermentation à de hautes températures et beaucoup d’humidité) ou en compost fait-maison. De ce fait, tous les produits biodégradables ne sont cependant pas forcément compostables. Les produits compostables ont un impact favorable sur l’environnement, car il en résulte de l’engrais 100% organique.

Enfin, vous savez à présent que le PLA biodégradable fait d’acide polylactique est une alternative qui se recycle très difficilement et qu’il est préférable d’opter pour des solutions moins néfastes pour notre environnement.

 

Rappelons-nous bien sûr qu’il est primordial de ne rien jeter dans la nature, quelle que soit la biodégradabilité des produits. Le tri sélectif reste un outil clé pour la préservation de notre planète. Si vous êtes à la recherche d’alternatives durables et accessibles, contactez-nous !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *