oxo biodegradable fragments plastique

oxo biodegradable fragments plastique

Les consommateurs deviennent de plus en plus avisés et conscients des différents enjeux environnementaux. Les multiples articles, vidéos ou manifestations publiés et diffusés souhaitent démontrer et illustrer la réelle urgence de la situation.
Depuis le début de l’année 2016, les nouvelles alternatives au plastique sont introduites et deviennent un vrai sujet d’actualité. Les différentes lois interdisant depuis cette période les sacs en plastique permettent de faire émerger de nouvelles solutions plus écologiques.

Ainsi la demande de plastique biodégradable et compostable a considérablement augmenté. C’est au début des années 2010 qu’une première solution au plastique émerge : Le plastique oxobiodégradable.  Cela signifie que l’accessoire a été fabriqué à partir d’un polymère (plastique) contenant des matériaux supplémentaires testés pour faciliter une dégradation au contact de certains éléments et conditions (chaleur, humidité, oxygène…).

En premier temps cette solution semblait séduisante, mais après de nombreux tests et expériences, nous nous sommes très vite demandé si cette solution était-elle vraiment “biodégradable”?

La grande fausse idée de l’oxo-biogradable

La décomposition de ce type de plastique oxobiodégradable est fortement accélérée lorsque celui-ci est jeté et coincé dans la nature, par différents facteurs tels que de la chaleur, de l’humidité ou encore de la lumière. Une étude avait été réalisée en 2010 par Noreen Thomas, un universitaire britannique, qui démontre que la décomposition de ce plastique oxo biodégradable dépend principalement de la chaleur et du temps. En effet, le plastique oxo (bio)dégradable mettrait près de 1 à 2 ans à se biodégrader (eau, CO2, Biomasse) contre plus de 500 ans pour le plastique. Mais la principale critique faite du plastique oxobiodégradable est qu’il se décompose en fragments de plastique. Des mini fragments difficilement collectés et utilisables, qui mettraient ensuite plusieurs dizaines d’années à se décomposer.

Ainsi, le plastique oxobiodégradable était une bonne initiative avec pour objectif de préserver et protéger notre planète de l’intoxication du plastique. Mais aujourd’hui cette solution n’est pas assez bienveillante ni suffisante pour notre environnement. En effet, le plastique oxo biodégradable ne représente plus une solution écologique, mais engendrerait des dégâts considérables.

Le PLA, une alternative plus écologique ?

C’est au début des années 2015 – 2016 que de nouveaux plastiques bio-sourcés émergent. Ressemblant visuellement à l’identique au plastique, le bioplastique apparaît aujourd’hui comme une alternative compostable innovante.
L’acide polyactique dit PLA est polymère issu de la fermentation de sucre et de plastique. Il est en effet réalisé à base de matières biosourcées comme de l’amidon de maïs qui durable et biodégradable et environ 20-30% de plastique. Le PLA mettrait quelques mois à se biodégrader en usine de compostage. Pour se dégrader il a besoin d’un milieu chaud et humide.

Le bioplastique (PLA) pourrait être une alternative pouvant venir remplacer tous les produits à usage unique tels que les bouteilles d’eau, les sacs ou encore les pailles. Mais pour cela le polymère doit être fabriqué avec 100% de produits naturels et végétales, sans plastique. Une technique qui tend à se développer et à exister.

C’est pour cette raison que si vous souhaitez acheter une paille biologique et de participer à la préservation de nos océans pollués, Lespailles.com vous propose d’autres alternatives aux pailles en plastique plus éco-responsables à coût abordable.

pailles_biodegradables_PLA

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *